Le Patrimoine de l'Île

  • moulin du morinand

Les invasions historiques diverses ont permis d'édification d'un patrimoine particulièrement prestigeux. Ces témoignages sont à découvrir dans nos dix villages plus accueillants et plus typiques les uns que les autres !

A la fin du XVIIe siècle, les enjeux sont multiples : défendre le nouveau port de guerre de Rochefort et le port de commerce de La Rochelle, surveiller la population protestante locale et protéger «l’or blanc», le sel de l’île de Ré. Saint-Martin devient ainsi, à partir de 1681, un fantastique camp retranché devant abriter les 16 000 insulaires en cas de débarquement ennemi. 

L’enceinte urbaine est par conséquent exceptionnellement vaste : c’est une gigantesque étoile de pierre de plus de 14 km de muraille. Une citadelle, transformée en prison au XIXe siècle, est également érigée au nord-est pour accueillir une garnison de 1 500 hommes.

Cette place forte, magnifiquement préservée dans son écrin de glacis non urbanisés, est l’une des 160 forteresses érigée ou rénovée par Vauban en cinquante années de carrière au service du royaume. 
Depuis 1925, ce patrimoine est protégé au titre des monuments historiques et bénéficie chaque année d’importants travaux de restauration. 
Les remparts de Saint-Martin-de-Ré, ainsi que les onze Site Majeurs de Vauban sont aujourd’hui inscrits sur la prestigieuse liste du patrimoine mondial de l’UNESCO en tant que bien culturel exceptionnel et universel.